Douceurs sucrées de Noël

DOUCEURS SUCRÉES DE NOËL

Même si la fabrication de petits sablés est traditionnelle en période de Noël, on peut bien entendu faire n’importe quand toutes ces petites merveilles…

A la maison, chaque année pendant la période de l’Avent, nous faisions avec Maman des petits sablés de Noël, toujours au moins les cinq variétés ci-dessous : « les petits sablés de Ruth » :

Sablés de Milan (Recette de Ruth)

125 g de beurre mou
150 g de sucre
2 petits œufs battus
1/2 zeste de citron râpé
1 pincée de sel
300 g de farine
1 sachet de poudre à lever
Vanille naturelle en poudre ou liquide
1 œuf pour dorer

Travailler le sucre et le beurre ramolli jusqu’à ce que le mélange blanchisse.
Ajouter les œufs, le zeste de citron, la vanille, le sel et peu à peu la farine dans laquelle on a mélangé la levure.
Mettre en boule et laisser reposer 1/4 d’heure au frais sous un torchon.
Étendre sur 1/2 cm d’épaisseur (maximum) et découper des formes avec des emporte-pièces de Noël. Badigeonner les formes à l’œuf.
Cuire à four moyen/chaud – th 7 – 8 minutes environs : sortir les sablés quand ils commencent à dorer.
Dès la sortie du four, mettre à refroidir sur une grille.
Conserver dans une boîte métallique.

Cette recette sans la poudre à lever sert également pour la confection des bricelets

Biscuits au chocolat (Recette du Ruth)

4 œufs
150 g de beurre mou
120 g de chocolat en poudre
150 g de sucre
30 g de farine
50 g d’amandes ou noisettes en poudre

Mélanger tous les ingrédients dans l’ordre, (la pâte reste liquide).
Verser dans une plaque graissée et farinée, sur 3/4 à 1 cm d’épaisseur
Cuire à four moyen/chaud – th 7 – 8 minutes environs et découper des carrés à la sortie du four.
Laisser refroidir les gâteaux sur une grille.
Conserver séparément des biscuits secs dans une boîte métallique.

Souvaroffs (Recette de Ruth)

125 g de farine
250 g de beurre mou
125 g de sucre
1 jaune d’œuf

Pour le glaçage : 1 blanc d’œuf – 125 g de sucre glace

Mélanger le beurre ramolli et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse.
Ajouter le jaune d’œuf et en dernier la farine. Étendre sur 1/2 cm d’épaisseur et découper des ronds avec un emporte-pièce.
Placer les gâteaux sur une plaque et passer le glaçage un peu épais au pinceau de cuisine avant cuisson.
Cuire à four moyen/chaud – th 7 – 7 à 8 minute environs en les surveillant : il ne faut pas les laisser prendre couleur.
A la sortie du four, les laisser refroidir sur une grille.

ATTENTION : ils sont TRÈS fragiles !

Biscuite aux noisettes « Nuss-Stengelis » (Recette de Ruth)

190 g de farine
125 g de sucre
125 g de beurre
125 g de noisettes moulues
1 zeste de citron
1 œuf battu
1 deuxième œuf pour dorer les biscuits

Mélanger la farine et le beurre en semoule.
Ajouter le sucre, les noisettes, le citron et l’œuf.
Mettre la pâte à reposer au frais 15 à 30 minutes pour qu’elle raffermisse un peu.
Étendre sur 1/2 cm d’épaisseur et découper des rectangles ou des bâtonnets avec une roulette dentelée.
Dorer les bâtonnets avant cuisson.
Cuire à four moyen/chaud – th 7 – 7 à 8 minutes
Laisser refroidir sur une grille
Conserver dans une boîte métallique.

Peuvent également se réaliser avec des amandes.

Les Bricelets : spécialité de Suisse Romande, qui se réalisent avec un fer à bricelet comportant deux plaques décorées et qui permet de cuire des biscuits extrêmement fins que l’on peut laisser tel quel, ronds et à plat, les plier ou les rouler en forme de cigares, c’est délicieux !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA          OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Bricelets sucrés (recette de Ruth)

1 œuf
150 g de sucre
100 g de beurre
2 zestes de citron
5 g de sel
1/2 verre (5 cl) d’eau
250 g de farine

Battes l’œuf, ajouter le sucre et travailler jusqu’à ce que le mélange blanchisse.
Ajouter le sel, le citron, le beurre ramolli et verser l’eau. Bien mélanger.
Terminer par la farine en travaillant bien la pâte jusqu’à ce qu’elle soit lisse.
Laisser reposer quelques heures.
Cuire les bricelets au fer.
Conserver dans une boîte métallique.

Deux autres recettes de petites douceurs de Noël que nous faisions à la maison, pour utiliser les blancs d’œufs quand il en reste :

Macarons

Il ne s’agit pas ici des macarons aux couleurs vives, collerette et garnissage qui sont maintenant à la mode, mais de petits biscuits croquants, au bon goût d’amandes, et bien plus simples à réaliser.

2 blancs d’œufs
1 pincée de sel
280 g de sucre
350 g d’amandes moulues
Quelques gouttes de vanille ou un zeste de citron râpé

Battre les blancs en neige avec la pincée de sel et 1 cuillère à soupe du sucre, jusqu’à ce qu’ils soient bien fermes.
Mélanger les amandes avec le sucre et la vanille ou le zeste de citron.
Incorporer délicatement le mélange amandes/sucre avec les blancs.
Faire des petits tas réguliers et espacés sur un papier sulfurisé ou une feuille en silicone alimentaire spécial pâtisserie.
Cuire à four doux – th 2/3 – sur un papier sulfurisé non graissé jusqu’à ce qu’ils soient secs et les laisser refroidir sur une grille. Si besoin, mouiller le papier pour les décoller.
Conserver dans une boîte métallique

 « S » en chocolat

2 blancs d’œufs
1 pincée de sel
80 g de sucre glace
12/20 g de poudre de chocolat

Battre les blancs et le sel en neige très ferme.
Mélanger le sucre glace et le chocolat.
Incorporer délicatement le sucre chocolaté aux blancs en neige, et former des jolis « S » avec une poche à douille.
Cuire à four doux – ≈ 50° – jusqu’à ce qu’ils soient bien secs.
Conserver dans une boîte métallique

Et puis, on est pas obligé d’attendre Noël pour déguster des Canelés… et avec les blanc d’œufs qui restent on peut toujours faire des macarons !

Canelés (Recette de Matthias)

50 cl de lait
1 pincée de sel
2 œufs entiers
2 jaunes d’œufs
1/2 gousse de vanille
Beaucoup de Rhum
100 g de farine
150 g de sucre en poudre
50 g de beurre
+ 50 g de beurre pour graisser les moules

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Faire bouillir le lait avec la vanille fendue en deux et les graines qu’on on a récupérées, et le beurre.
Pendant ce temps, mélanger la farine, le sucre, puis incorporer les œufs d’un seul coup, verser ensuite là-dessus le lait bouillant.
Mélanger doucement afin d’obtenir une pâte fluide comme une pâte à crêpes, laisser refroidir et ajouter le Rhum.
Laisser reposer 24 heures au réfrigérateur.

Le lendemain, faire fondre le beurre et graisser les moules, mettre les moules au frais pour que le beurre durcisse.
Préchauffer le four th 10 – 270°
Mélanger la pâte et la verser dans les moules en les remplissant aux 4/5èmes.
Cuire 5 minutes à th 10, puis baisser le thermostat à 6 – 180° – et continuer la cuisson environs 1 heure : les canelés doivent être caramélisés avec une croûte brune à l’extérieur, et bien moelleux à l’intérieur .
Démouler encore chauds et laisser refroidir sur une grille.
Les conserver dans une boîte métallique (quand il en reste !) et si ils deviennent mous, les repasser 5 minutes à four chaud sur une plaque.

Deux autres recettes de bricelets sucrés, que je dois à une de mes cousines. J’affectionne particulièrement ces délicieux petits biscuits très fins parfumés et croquants.

Bricelets sucrés (Recette de Marie-Paule)

1/2 litre de crème
1/2 lire de mélange eau/vin blanc
1 kg de sucre
1 kg de farine
1 citron : zeste et jus
1 petit verre de Kirsh

Faire une pâte avec tous les ingrédients, et la laisser reposer 1 nuit avant de cuire les bricelets au fer.

Bricelets Bernois (Recette de Marie-Paule)

250 g de beurre
250 g de sucre
1 pincée de sel
1 zeste de citron râpé fin
4 œufs
500 g de farine

Battre ensemble le beurre, le sucre, le sel, le zeste et les oeufs jusqu’à ce que le mélange blanchisse et devienne mousseux.
Ajouter la farine, mélanger pour que la pâte devienne homogène.
Laisser reposer 1/2 heure au moins avant de cuire les bricelets au fer.

Petits biscuits aux flocons d’avoine

125 g de sucre
100 g de beurre
125 g de flocons d’avoine
1 pincée de sel

Mélanger le sucre et le beurre ramolli jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajouter les flocons d’avoine et le sel. Bien amalgamer la pâte.
Faire un rouleau de 2 à 3 cm de diamètre avec la pâte, l’envelopper dans du film alimentaire et mettre au frais 1/2 heure à 1 heure.
Sortir le rouleau et couper des tranches de 1/2 cm d’épaisseur et les disposer bien espacés sur un papier sulfurisé parce qu’ils s’étalent à la cuisson.
Cuire th 7 (210°) 6 à 7 minutes : ils ne doivent pas devenir trop foncés.

Et puisque je collecte ici beaucoup de recettes originaires de Suisse, une incontournable, celle des célèbres Leckerlis Bâlois : petits pains d’épices truffés d’amandes, d’oranges et de citrons confits… un régal !

Basler Leckerlis

Pour la pâte :

250 g de miel
250 g de sucre
125 g d’écorces d’oranges confites
125 g d’écorces de citrons confits
7 g de cannelle moulue
7 g de girofle moulue
250 g d’amandes hachées grossièrement
8 cl de kirsh
600 g de farine
1/2 sachet de levure chimique
1 zeste de citron

Pour le glaçage :

100 g de sucre glace
10 cl d’eau

Faire chauffer doucement dans une casserole le miel, le sucre et les épices jusqu’à ce que le sucre soit fondu.
Ajouter les amandes, et les écorces confites coupées en tout petits morceaux, et le zeste de citron.
Ajouter la farine mélangée à la levure et le kirsh.
Cuire à feu doux longuement en remuant la pâte constamment. La verser dans une plaque sur 4 mm d’épaisseur.
Cuire à four moyen – th 6 (180°) – jusqu’à ce qu’ils soient gonflés et dorés.
Glacer à la sortie du four quand ils sont encore chauds, puis découper des carrés.

Ils sont traditionnellement servis avec un « café fertig » : 1/3 de café fort, 1/3 de schnaps (eau de vie), 1/3 d’eau très chaude sucrée…